AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Minako Aino {U.C*

Aller en bas 
AuteurMessage
Minako Aino
Newbie
Newbie
Minako Aino

Féminin
Nombre de messages : 8
Age : 25
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
Métier: Etudiante Classe 3A
Souffrance:

Minako Aino {U.C* Empty
MessageSujet: Minako Aino {U.C*   Minako Aino {U.C* I_icon_minitimeMer 4 Mar - 14:29

Minako Aino

Minako Aino {U.C* Minako01Minako Aino {U.C* Minako13
#Dis moi que l'amour ne s'arrête pas#


Nom : Aino


Prénom : Minako


Nationalité : Japonaise


Age : 16 ans


Métier : Etudiante en troisième année, classe A.


Caractère :

Ha.. J'aurais tellement à dire au niveau de mon caractère. Mais malheureusement, les histoires ne sont pas toutes bonnes à voir ou à entendre. Avant, je ne comprenais pas pourquoi mes parents ne cessaient de me répéter ce genre de chose... Mais maintenant en prenant du recule et que j'ai enfin pris conscience de qui j'étais: Je n'arrête pas de me dire que j'aurais dû les écouter... Oui.. J'aurais dû... Certaines personnes ne verront peut-être en moi qu'un homme qui aura vécu de dures choses... d'autres éprouveront de la pitié envers ma personne, mais pourtant moi... je ne veux pas de ce pitié. Une pitié qui vous anéantie, une pitié qui vous ronge jusqu'à l'os et qui finit par vous suivre pendant toute votre vie. Qui aurait voulu de cette vie? Qui pourrait tenir? Vous devez vous poser beaucoup de questions... * Mais pourquoi elle parle comme ça celle-là? Elle a commis un meurtre ou quoi?!* Non, mais quelque chose de bien plus douloureux m'est arrivé... Un événement qui a complètement gâché ma vie: la mort de mon frère. J'avais beau être forte et courageuse, être sage et aimable... ce jour là ma vie m'a quitté.. IL était beaucoup pour moi, c'était un garçon de tout ce qu'il y a de plus agréable et, j'étais vraiment heureux de pouvoir le faire sourire quand j'en avais l'occasion. Je me souviens... Je dirais même que je m'en souviens très bien... Certains souvenirs sont indélébiles et refusent de s'effacer tant que nous n'avons pas fait le point. Une chose que jusqu'à maintenant, je n'ai jamais réussit à faire. Néanmoins, pour avancer dans la voie que j'avais choisie, il fallait que je parvienne à faire mon deuil, à l'oublier... Chose encore une fois que je ne suis jamais parvenu à accomplir. Mes parents me voyaient tous les deux comme comme leur unique et dernière fille... oui.. Malgré la mot de mon frère je m'efforçais de sourire et de paraître naturelle en leurs présences. C'était vraiment difficile. Pour eux j'étais une fille responsable, forte, un grain timide, amicale, tendre et tellement talentueuse.. Oui.. Ils ne voyaient que les bons côtés et dans le fond je n'étais pas du tout à l'aise en leur cachant le malaise qui grandissait chaque jour de plus en plus en moi. Il m'arrivait parfois de parler toute seul... comme s'IL était là, présent prés de moi... La magie peut accomplir de nombreux miracles, mais malheureusement elle ne peut en aucun cas ramener à la vie une personne décédée. J'aurais pourtant essayé. Mon petit frère. Mon confident. Mon fidèle ami. C'était celui avec qui je passais le plus de temps. Son sourire ne pouvait que me réjouir, oui... il dégageait une force sur laquelle je n'arriverais pas à donner de nom. Quelque chose de tellement fort.


Histoire :
Pleine lune qui dévore le ciel d'un bleu azuré, je t'implore de lui accorder une chance de survie. Offre lui la vie éternelle en signe de dédommagement et rend la moi. Cette phrase arrivait toujours à me faire sourire. C'était étonnant de voir à quel point l'auteur pouvait paraître naïf. Comment peut-on espérer ramener les gens à la vie aussi facilement? Pour une personne qui prétend écrire des histoires magiques, on ne peut pas dire que ce soit vraiment une grande trouvaille. Tout le monde sait qu'un jour les humains perdent la vie, aussi violente la mort soit-elle. Vous êtes-vous déjà demandé comment vous alliez mourir? Vous est-il déjà arrivé de douter un seul instant de votre propre mort? De vous demander ce qu'il arriverait une fois que vous seriez là haut, dans les nuages? Hé bien moi si! Cette question m'a toujours passionné et avait pour habitude de réveiller en moi une grande curiosité. La lecture était mon passe-temps favori. J'aimais beaucoup ranger ma chambre à l'aide de ma baguette aussi, mais jamais sans un livre dans la main! Actuellement, je m'étais amouraché pour un bouquin se nommant: «Le désir de survie». Je vous l'accorde, le titre ne donne pas réellement envie de s'en emparer, mais pourtant ça avait été plus fort que moi. Dés que j'ai eu mon nez dans les premières lignes je désirais toujours aller plus loin. Plus loin. Mais la dernière phrase était celle qui attirait le plus ma convoitise. La vie éternelle? Et puis quoi encore? Seule la pierre philosophale détient un tel pouvoir et jusqu'à maintenant, personne n'aborde plus le sujet. Pourquoi perdre son temps à chercher une telle chose quand on peut profiter et sourire à la vie? Mon regard sitôt noisette,sitôt doré poursuivait sa lecture... Lecture déjà terminée mais qui n'arrivait franchement jamais à sa fin. Et que deviendrait la fille dans le livre? C'est bien beau, l'auteur dit qu'elle revient à la vie. Mais après? Parce que d'accord, si elle est éternelle rien ne pourra plus la toucher. Mais alors? Quel intérêt aurait une suite? Bien justement... C'était peut-être pour cette raison que l'écrivain n'avait pas souhaité s'exprimer sur certaines critiques dans la «Gazette du Sorcier». Enfin, mes yeux quittent brutalement ces lignes pour fermer brusquement le roman et le fourrer sous les couvertures. Dans le couloir de la maison, des bruits de pas se font entendre. C'est mon père. Sans aucun doute a t-il aperçu la lumière qui filtrait de ma chambre... et dire que logiquement je devrais être en train de dormir profondément. Me replongeant dans mes couvertures et tournant le dos à la porte, j'ai fais mine de dormir. Apparemment, j'avais été assez rapide pour éviter la colère de mon père, car ce dernier venait juste d'ouvrir la porte. Au fond de moi, j'étais certaine qu'il avait compris mon petit jeu. Bien deviné... Une main se posa sur mon épaule et tandis que j'ouvrais l'un de mes yeux, un cris d'horreur parcouru toute la maison. En aucun cas je ne m'attendais à ce qu'il passe sa tête de l'autre côté de mon épaule?!
Père: «Dîtes donc jeune fille, ne devriez-vous pas être en train de dormir?» demanda t-il de sa voix opaline et taquine.
Mais qu'est-ce que j'allais répondre à cette question? Est-ce que je devais continuer à faire semblant de dormir et présumer avoir été victime de somnambulisme? Ou tout simplement dire la vérité? La deuxième solution me semblait largement devancer la première. Faire croire à mon père à une telle machination ne serait,à mon avis, pas très bien perçu.
Minako: «Mais j'étais en train de dormir! Tu m'as réveillé alors que j'étais en train de... en train de... Bon,d'accord, j'ai continué ma lecture, et alors? C'est bon pour l'imagination de lire! Je ne vois vraiment pas ce qu'il y a de mal à...» répliquais-je.
L'un de ses doigts vint se poser sur mes lèvres tandis que je tentais de garder mes pupilles profondément encrées dans les siennes. Mon père a toujours eu ce caractère. Son calme Olympien me faisait parfois perdre les pédales et il serait mentir si j'affirmais que ça ne m'énervais pas! Le côté le plus agaçant était qu'il arrivait toujours à viser juste tout en gardant cette sympathie hors du commun. Ma mère elle, était aussi gentille mais possédait un peu plus de... caractère. Il ne lui suffisait que d'une seule bêtise pour la faire craquer ou fondre en larme! Et évidemment, qu'est-ce qu'un enfant fait quand il voit sa mère en train de pleurer? Il y a deux solutions: Soit il se met à pleurer avec elle, soit il prend son courage à deux mains, assume ses gestes et va la consoler. Mon cas s'imprimerait plutôt sur le deuxième cas de figure.
Père: «Et qu'est-ce que j'avais dit quand je t'ai demandé d'aller te coucher tout à l'heure? Car oui, cela fait bien une bonne heure que je t'ai demandé de regagner ta chambre...»
Mon coeur s'est mis à battre la chamade, j'ai crû que cette fois j'allais y passer. Mais une réaction bien plus que différente allait se manifester devant moi.
Père: «Que se passe t-il à la fin de cette histoire? Est-ce que l'héroïne parvient à s'en sortir avec seulement quelques égratignures? Ou est-ce qu'elle est sauvée par un preux et vaillant Prince? Elia... Est-ce que tu crois à toutes ces histoires de vampires et loups-garous que tu passes la plupart de ton temps à aduler de tes yeux? Tu arrives facilement à te mettre dans la peau de ces personnes qui perdent la vie suite à une simple morsure? Ce genre de roman n'est pas fait pour toi et tu le sais très bien! Alors maintenant donne moi le livre et fais moi le plaisir de changer de répertoire au niveau de littéraire.»
Un petit sourire s'était dessiné sur ses lèvres et c'est quand je lui ai tendu ledit livre qu'il m'a soudainement attrapé pour ma chatouiller. Mon rire raisonnait dans la maison tandis que les lumières des maisons voisines s'allumaient. Oups... j'y étais peut-être allais un peu trop fort. Selena n'allait pas être très contente demain matin! Mais comment j'ai deviné?
Mère: «La nuit est faîte pour dormir! Et non lire des centaines et des centaines de pages d'un livre qui n'en vaut même pas la peine! Voyons Drew, ne reste pas aussi impassible et donne moi raison! Est-ce que tu trouves normal qu'une fille de son âge lise des choses pareilles?!»
Mon père je me souviens, s'est contenté de monter les yeux au ciel, afin de montrer l'humeur massacrante dans laquelle il était. Moi, je préférait ne rien dire, rester dans mon coin révélait être la meilleure défensive en cas d'attaque majeure de ma maternelle. Hop là... Oui, j'en ai vu des vertes et des pas mûres avec ma mère. Mais bon, après tout, peut-être qu'elle agit afin de me faire comprendre que je devrais me divertir autrement? Oui, d'accord, mais comment dans ce cas? Désirant mettre fin à cette discussion sans queue ni tête, je me suis dirigée vers la poubelle de la cuisine pour brusquement appuyer sur l'appuie qui permettait d'ouvrir le couvercle.
Minako: «Moi, Minako Aino, jure que ce livre fait parti de mon passé et que plus jamais il ne viendrait porter ombrage à l'humeur inhumaine et massacrante de ma mère.»
Un petit sourire s'est alors dessiné sur les lèvres de Selene et j'arrive encore à entendre ses bas remerciements. En fait, elle avait peur de ma fascination pour de telles lectures. Chose que j'ai pu comprendre par la suite. Un belle journée en perspective! Enfin, c'est ce que je pensais avant de recevoir cette lettre. Non pas que je n'étais pas contente mais... Pour tout avouer, elle était étrange. Mes parents ne ce sont aperçus de rien et j'en ai profité pour monter dans ma chambre avec l'enveloppe. Une lettre bizarre, mauvaise... Très mauvaise. Qui que soit la personne qui a osé écrire ces quelques mots, j'ai été touchée. Touchée au plus profond de mon âme. Je suis certaine que vous ne comprenez pas vraiment du sujet sur lequel je veux parler mais... avez-vous déjà eu des petits copains? Simple question car en fait... il voulait me revoir! Bien qu'elle aurait dû me remonter le moral, je m'apercevais que cette lettre agissait en tout son contraire. Ce n'était pas normal. Cela faisait deux ans que je n'étais plus avec lui. Deux ans que je consacrait plus de temps à mes études, beaucoup plus de temps qu'avant. Lui qui s'était montré violent envers moi dans le temps, tellement impulsif quand il me voyait approcher un autre garçon. Que voulait-il encore? Mes yeux ce sont froncés et j'ai regardé par la fenêtre. Il était là. C'était lui. Mais enfin... Comment... Comment est-ce qu'il... C'était impossible! Mon déménagement. Ce n'était pas possible, il n'avait pas pu me retrouver aussi facilement?! Ouvrant de grands yeux, je me suis alors décidée à m'approcher de la fenêtre. Un sourire s'est dessiné sur ses lèvres, j'y repense encore. Mon caractère non méfiant me criait de descendre le rejoindre afin d'avoir de plus amples explications. Mais enfin.. j'étais toujours aussi.. bouleversée. N 'écoutant que mon coeur, je suis descendue, ne prenant pas soin de prévenir mes parents. Arrivée au portail de notre demeure, je me suis stoppée. Il avait passé ses mains entre les barrières, essayant de me toucher la main. Le trouvant bizarre, j'ai tout de même ouvert la porte.
Minako: «Eric! Je ne m'attendais pas à te revoir.»
Ne me répondant pas, il m'a tout de suite serré dans ses bras. Choquée. J'étais choquée. Puis, essayant de prendre la situation à la rigolade, j'ai alors affiché un air déconfit.
Minako: «Oui, oui, toi aussi tu m'as manqué mais...Hum... Tu pourrais me lâcher s'il te plait?»
Eric: «Désolé, mon enthousiasme. Tu n'as pas changé depuis... l'année dernière»
Minako: «Heu... Toi non plus, tu n'as pas changé»
Eric: «J'ai un peu muri, et je me suis dit que... que peut-être tu revoudrais de moi?»
Minako: «Ho, tu sais, je ne perds plus vraiment de temps avec les petits copains... Ce n'est plus mon activité favorite.»
Eric: «Laisse moi t'inviter... dans un lieu tranquille.»
Minako: «Heu... C'est à dire que...»
Eric: «Juste une dernière fois
Minako: «D'accord, d'accord u.u'»
Le piège était bien là, bien présent.Ce jour reste et restera à jamais gravé dans ma mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Minako Aino
Newbie
Newbie
Minako Aino

Féminin
Nombre de messages : 8
Age : 25
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
Métier: Etudiante Classe 3A
Souffrance:

Minako Aino {U.C* Empty
MessageSujet: Re: Minako Aino {U.C*   Minako Aino {U.C* I_icon_minitimeMer 4 Mar - 15:38

Le soir, je suis allée au rendez-vous, comme il me l'avait demandé sur la lettre, mais aussi de vive voix. Autrefois, pour répondre au pourquoi du comment pour l'horaire, nous avions l'habitude de nous retrouver vers neuf heures du soir. Non pas pour pratiquer de drôles de choses, mais simplement pour être dans la possibilité de posséder un peu de tranquillité. Quand je suis arrivée, il était là. Toujours le même air que lorsqu'il m'avait retrouvé. Il avait l'air joyeux, certes. Mais un petit air de démence me faisait dire que quelque chose n'allait pas chez lui. Si seulement je n'étais pas venue. C'était une petite ruelle. Le genre de ruelle étroite. Néanmoins, elle était éclairée, donnant la visibilité aux passants. J'ai senti quelque chose m'attraper par les bras et m'entraîner contre le mur derrière moi. Eric? Mais... Il m'a regardé dans les yeux.
Eric: «Tu es finalement venue...»
Minako: «Oui mais... Qu'est-ce que tu fais, Eric?!»
Eric: «Je me suis échappé Minako... Enfuis de chez moi.»
Minako: «Pas besoin de me tenir comme ça! Je ne vais pas m'échapper! Et pourquoi t'es parti de chez toi?! Espèce de malade!»
Eric: «C'est une histoire bien sombre, Mina'. On raconte que j'ai tué une...»
Mes yeux ce sont grands ouverts. Quelque chose de froid venait de s'enfoncer dans mon ventre. Mes yeux. Des larmes ont commencé à couler. Des larmes à la fois chaudes et froides. Et mes muscles ce sont contractés, se resserrant contre le dos du garçon. Qu'est-ce qui m'arrivait? Qu'est-ce qu'il avait fait pour que je sois dans un état pareil et que...
Eric: «Je suis désolé... Je devais le faire... Je devais...»
Non! Non! Tu n'avais pas le droit de me faire ça, Eric! Tu n'avais pas le droit! Qu'est-ce qui t'était passé par la tête pour... faire ça? Un chagrin d'amour mon pauvre chéri? Cette histoire n'a ni queue ni tête! Dans un souffle, toujours figée dans la même position, je lui ai alors demandé:
Minako: «Pour... quoi? Co... Co... Comment?»
Le sang commençait à couler. Et le tunnel se fit percevoir. Un tunnel blanc. J'ai été retrouvée seule dans la petite ruelle, étalée sur le sol inerte, un couteau dans le ventre... Pourquoi avait-il fait cela? Pourquoi avait-il... osé faire ça?! L'hôpital était mon ami, j'ai mis beaucoup de temps à pouvoir retenir sur mes pieds... Et si tout ceci n'était qu'illusion?

Description physique:
Un regard qui tente de rester stoïque, un air d'ange, je suis une jeune femme des plus adorables. Il est par contre très difficile de savoir ce que je ressens de temps à autres (surtout pour la douleur). N'espérez jamais me voir abandonner quoique se soit au milieu du chemin, ce serait peine perdue! Un peu plus bas, mes yeux d'un bleu azur, -reconnu comme étant celui des yeux de ma mère- exécutent un contraste étonnant avec ma chevelure... Mon corps est fin et mon visage l'est autant. Mes cheveux d'un blond brillant, donnent un petit plus à mon allure. Mes vêtements? Je sais très bien faire la différence entre ce qui s'accorde et ce que ne s'accorde pas! Il ne viendrait pas à l'esprit de mettre du jaune fluo par exemple! Quelle idée. Comme je n'aime pas vraiment me montrer, la plupart du temps je serais habillée de vêtements confortables. Je perd assez facilement mes couleurs et mon teint peut vite virer du rouge écrevisse au blanc cadavre. En parlant du rouge écrevisse, il est vrai que si vous parvenez à me mettre mal à l'aise ou encore à faire ressortir ma timidité... vous pourriez vite voir des "petits coups de soleil" sur mes deux joues.


Souffrance: Je souffre quotidiennement de crises d'asme!



Code : [Validé par l'admin]


HJ: Ma présentation est écrite à la première personne du singulier, mais mes postes quant à eux, seront retranscrit à la troisième personne du singulier.

Revenir en haut Aller en bas
Hiro Soma
Admin
Admin
Hiro Soma

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 30
Remarque(s) : Je suis moins présent le weekend et le vendredi
Date d'inscription : 28/02/2009

Feuille de personnage
Métier: Etudiant Classe 2A
Souffrance: Schizophrène, il a des allucinations lorsqu'il oublie de prendre ses petites pilules bleues.

Minako Aino {U.C* Empty
MessageSujet: Re: Minako Aino {U.C*   Minako Aino {U.C* I_icon_minitimeMer 4 Mar - 16:21

OKi pas de problème pour la présentation à la première personne.

Par contre, deux choses :

- tu pratiques la magie dans la vie réelle ? Non parce que sur Last Dream c'est possible mais pas dans le monde réel ! Eclaircis moi s'il te plait ^^

- je ne vois pas du tout le rapport entre la souffrance que tu as indiquée et le reste de la description de ton personnage scratch Ce que tu es censé indiquer à cet endroit c'est ce qui a causé le fait que tu fais ton dernier rêve. Tu me suis Smile ?

A part ça ta fiche est bien faites et ton histoire très surprenante ^^
Un petit arrière goût d'Harry Potter, je me trompe ?

En tout cas j'aime bien et je me ferais un plaisir de te valider quand les deux points ci-dessus seront réglés =D
Revenir en haut Aller en bas
http://lastdream.jeunforum.com
Minako Aino
Newbie
Newbie
Minako Aino

Féminin
Nombre de messages : 8
Age : 25
Date d'inscription : 04/03/2009

Feuille de personnage
Métier: Etudiante Classe 3A
Souffrance:

Minako Aino {U.C* Empty
MessageSujet: Re: Minako Aino {U.C*   Minako Aino {U.C* I_icon_minitimeMer 4 Mar - 16:25

^^

Alors, je vais tout de suite changer ces deux petits points. Effectivement, j'ai un goût prononcé pour tout ce qui ressemble à Harry Potter, donc, on retrouve assez souvent la magie dans mes présentations XD

Pour ce qui est de la souffrance, j'étais certaine que ça ne passerait pas XD Mais bon, qui ne tente rien n'a rien XD En fait, je ne sais pas trop quel genre de souffrance mettre ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Hiro Soma
Admin
Admin
Hiro Soma

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 30
Remarque(s) : Je suis moins présent le weekend et le vendredi
Date d'inscription : 28/02/2009

Feuille de personnage
Métier: Etudiant Classe 2A
Souffrance: Schizophrène, il a des allucinations lorsqu'il oublie de prendre ses petites pilules bleues.

Minako Aino {U.C* Empty
MessageSujet: Re: Minako Aino {U.C*   Minako Aino {U.C* I_icon_minitimeMer 4 Mar - 16:35

Oki

Pour la souffrance, je te conseille de te poser la question :

Pourquoi Minako se retrouve-t-elle à l'hôpital ? Ou bien, qu'est ce qui manque à Minako dans la réalité et qu'elle trouvera dans Last Dream ? La réponse à l'une de ces questions, est ce que tu peux indiquer pour la soufrance ^^

Dans mon esprtit, Last Dream c'est un peu la quête de qui nous manque le plus dans le monde réel.
Revenir en haut Aller en bas
http://lastdream.jeunforum.com
Contenu sponsorisé




Minako Aino {U.C* Empty
MessageSujet: Re: Minako Aino {U.C*   Minako Aino {U.C* I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Minako Aino {U.C*
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Dream :: . Généralités :: Répertoire des membres-
Sauter vers: